La publication du livre blanc 2013 du gouvernement japonais sur la santé, le travail et le bien-être, a révélé, ce 10 septembre que 45,1% des jeunes ne croient pas à un avenir prometteur du Japon, contre 19,2% qui y croient positivement.

Un des nombreux sites japonais de recherche de petit job "Baito"
Un des nombreux sites japonais de recherche de petit job « Baito »

D’après le Asahi Shimun, ces chiffres sont fondés sur une enquête de 3 133 personnes âgées de 15 à 39 ans qui a été menée au mois de mars par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales.

Il a été demandé aux 45,1% des personnes pessimistes quant à l’avenir du pays, de citer une ou plusieurs raisons. Environ 73% ont évoqué « la dette nationale, la diminution des prestations dans les services médicaux et des pensions, l’augmentation des d’impôts et des cotisations de la sécurité sociale », tandis que 61% ont cité « qu’une économie au point mort menait à la diminution des niveaux de vie ».

Cette enquête nous montre également que 63,3 % de l’ensemble des sondés se disent « heureux » de leur vie actuelle et pour environ 83% la raison majeure de leur bonheur serait un accomplissement dans leur vie personnel. On retrouve par exemple le fait d’avoir une famille, une compagne, un compagnon, d’autres amis ou bien d’avoir un passe-temps ou une passion. Enfin 5,7% sondés ont inscrit la mention « avoir la richesse en abondance ».

Un grand nombre de gens qui ont de faibles revenus et des emplois précaires ont tous donnés une même réponse négative à l’égard de leur vie actuelle.

En conclusion de ces chiffres, le livre blanc appelle à renforcer le soutien aux jeunes à propos des questions telles que l’emploi, le mariage et l’éducation des enfants.

Adrien Leuci – Source : Asahi Shimbun