« Journey to Mt. Fuji » nous conte l’histoire de Mozzman (joué par Yukita Kusunoki), un alien amnésique philosophe qui a échoué sur Terre et désire rentrer chez lui.

Le film de 79 minutes a été réalisé par le cinéaste français et visionnaire Cris Ubermann, et a été écrit et produit par l’acteur Japonais Yukita Kusunoki. Ils ont commencé à travailler dessus en 2009. Ils ont filmé dans différents endroits comme Tokyo, Yokohama, Saitama, Niigata, Miyagi, Shizuoka, Nagano et Los Angeles. C’est un film tout public, une histoire captivante sur la quête de sa propre identité, la famille, et l’enfance, avec un mélange audacieux et novateur d’images poétiques, de belles musiques, et de bonnes performances de la part des acteurs. « Journey to Mt. Fuji » est aussi un commentaire sur les questions opportunes et intemporelles de la relation symbiotique entre les humains et l’environnement, La catastrophe de Fukushima s’étant produite en plein milieu du tournage, de nombreux aspects de la production ont été affectés, et ont conduit à une réécriture du script. Ce film est donc aussi un commentaire sur les questions opportunes et intemporelles de la relation symbiotique entre les humains et l’environnement.

Synopsis : Mozzman pique-nique dans un parc de Tokyo, avec des enfants avec qui il a sympathisé lorsqu’une sorte de spectre de l’espace débarque dans le parc et contamine le lac avec des vapeurs toxiques. Mozzman arrive à vaincre la menace avec ses pouvoirs et à protéger les enfants, mais malheureusement, l’une d’entre eux, Saeko, franchi le seuil du coma à cause de la fumée. Mozzman entend alors sa mère Ladymozz lui parler dans son esprit. Elle lui dit d’aller au Mt Fuji où il pourra rencontrer Kitakitsune, un vieil ami renard qui vient de leur planète et qui serait susceptible de pouvoir l’aider. Interloqué par ce message, Mozzman décide d’aller au Mt Fuji. Et c’est en commençant cette quête qu’il va avoir d’étranges flash-back sur son enfance. Mozzman n’est pas comme les aliens qu’on a l’habitude de voir dans les films de science fiction. En fait, il est semblable à un être humain, si on omet le fait que sa peau est d’une couleur gris métallisé. Il est attentionné avec les enfants, et ces derniers l’adorent. C’est une personne assez simple et sympathique, il aime se balader et manger les boules de riz que les enfants lui offrent. Mozzman est donc un alien attachant et pas comme les autres !

Le film devrait sortir courant 2012, tenez-vous informés sur le site : http://mozzman.com/.