Alerte à la pollution à Kumamoto

Mardi, la préfecture de Kumamoto, située au sud-ouest de l’archipel, sur l’île de Kyûshû, a appelé ses habitants à rester chez eux ou à porter un masque s’ils devaient sortir.

Ceci est la première alerte pollution officielle due au smog en provenance de Chine. Ce smog provient en grande partie des centrales à charbon ainsi que des gaz d’échappement.

Le gouvernement japonais s’inquiète de la concentration en particules fines (2.5 microns ou moins) dont le seuil de sécurité est situé à 35 microgrammes par mètre cube alors que certaines mesures font état de 50 microgrammes voire 110 d’après la préfecture de Kumamoto.

Les ministres de l’environnement chinois, sud-coréen et japonais devraient se réunir au mois de mai pour discuter de ce problème de pollution.

Pierre-Etienne De Lazzer – source : The Japan Times