La deuxième compagnie aérienne japonaise, All Nippon Airways (ANA), va lancer le 1er septembre des vols entre Tokyo et Bombay exclusivement en classe affaires, à bord d’un avion de seulement 36 fauteuils.

C’est la première fois qu’une compagnie aérienne japonaise met en place des vols réservés à la clientèle affaires, un concept déjà pratiqué par plusieurs transporteurs européens pour les liaisons transatlantiques.

L’avion, un Boeing-737 baptisé ANA Business Jet, effectuera six aller-retours par semaine entre Tokyo-Narita et Bombay.

Il ne comporte que 36 luxueux fauteuils en cuir profondément inclinables, équipés de systèmes de divertissement en vol individuels dernier cri et de tout le confort nécessaire pour travailler pendant les quelque neuf heures de vol, assure ANA sur son site Internet.

Les vols seront directs durant le printemps et l’été, et comporteront une escale à Nagasaki, à l’aller seulement, entre novembre et mars.

Un aller-retour coûtera 609 800 yens (5000 $) au tarif normal, et 430 000 yens (4000 $) pour le billet le moins cher avec restrictions.

Il s’agit de l’unique liaison d’ANA entre le Japon et l’Inde. La compagnie nippone n’offre pas de vols en classe économique vers ce pays.

« Nous ciblons principalement les hommes d’affaires japonais qui se rendent en Inde. Beaucoup d’entreprises japonaises investissent dans la région de Bombay. Mais bien entendu, nous nous adressons aussi aux Indiens », a expliqué le porte-parole d’ANA Ryoichi Fujisaki.

La compagnie espère notamment que son avion de luxe sera utilisé par les quelque 200 Japonais expatriés à Bombay et dans les environs.

De plus en plus d’entreprises japonaises s’intéressent à l’Inde, qu’elles considèrent comme moins risquée que la Chine pour leurs investissements.

Le gouvernement japonais, qui cherche à contrer l’influence de plus en plus grande de Pékin en Asie, encourage cette tendance, même si les échanges commerciaux et les flux d’investissement entre le Japon et l’Inde restent encore très inférieurs à ceux entre le Japon et la Chine.

Début juillet, la première compagnie aérienne nippone, Japan Airlines (JAL), avait déjà annoncé que ses quatre vols hebdomadaires Tokyo-New Delhi deviendraient quotidiens à compter de fin octobre, afin de répondre à une forte demande de la clientèle d’affaires.

Source : Agence France presse

PARTAGER