Alliance entre Tokyo et Séoul: le Japon dément

Le ministère japonais des Affaires étrangères a démenti lundi soir les informations selon lesquelles le chef de la diplomatie Seiji Maehara avait espéré créer une alliance de sécurité avec la Corée du Sud, rapporte l’agence Kyodo.

Le ministère « invite le journal sud-coréen, qui a diffusé cette information, à publier un démenti, parce que Seiji Maehara n’a rien dit sur une éventuelle alliance entre le Japon et la Corée du Sud dans le domaine de la sécurité. Le ministre nippon a simplement estimé (dans une interview aux journalistes sud-coréens-ndlr.) que Tokyo et Séoul discuteraient des mesures susceptibles d’encourager le dialogue avec la Corée du Nord, y compris dans le domaine de la sécurité, en 2011 », a indiqué l’agence Kyodo.

Les médias japonais ont rapporté lundi matin que le ministre des Affaires étrangères Seiji Maehara avait souhaité former une alliance avec Séoul pour garantir la sécurité en Asie de l’Est et réagir aux provocations militaires nord-coréennes présentant une menace pour la stabilité et la paix sur la péninsule de Corée et dans l’ensemble de la région.

La situation sur la péninsule de Corée reste tendue depuis un échange de tirs d’artillerie, le plus important depuis cinquante ans, entre les deux Corées près de l’île de Yeonpyeong, qui a fait quatre morts et dix-sept blessés le 23 novembre 2010. Fin décembre, Séoul a effectué deux exercices avec tirs réels en mer Jaune. Pyongyang s’est déclaré prêt à réagir en utilisant des armes nucléaires.

La Corée du Nord, qui s’est proclamée « puissance nucléaire » en 2005, a à plusieurs reprises menacé d’utiliser son arsenal contre la Corée du Sud. Cependant, les experts doutent que Pyongyang possède des vecteurs capables de transporter des ogives nucléaires.

[©2011- RIA Novosti->http://fr.rian.ru/world/20110103/188278934.html]