Des chercheurs de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale mettent en garde lundi contre la fonte très rapide de la banquise de l’Arctique, qui a déjà atteint à la fin de l’été 2007 sa superficie la plus petite jamais enregistrée auparavant. Selon un rapport mis en ligne sur internet, ce record pourrait en effet être à nouveau battu cet été.

www.lejdd.fr

PARTAGER