Le Japon envisage de changer le système d’enregistrement des étrangers

Le Japon envisage d’abolir le système actuel d’enregistrement des étrangers vivant au Japon et d’en lancer un nouveau, a déclaré vendredi le ministre japonais de la Justice Kunio Hatoyama.

M. Hatoyama a annoncé lors d’une conférence de presse que le gouvernement japonais a l’intention de « décider de l’abolir ». Un projet de loi se trouve actuellement en élaboration qui sera soumis au Parlement l’année prochaine, a-t-il indiqué.

Selon la loi actuelle d’enregistrement du Japon, les étrangers (à l’exception des militaires des Etats-Unis au Japon, des diplomates et d’autres individus), s’ils veulent rester au Japon plus de 90 jours, doivent demander d’enregistrer leurs données personnelles dans les municipalités locales et prendre des cartes d’enregistrement étrangères comme cartes d’identification au Japon.

Ce système, basé sur des individus et non des habitations, montre des inconvénients puisque la population des résidents étrangers a augmenté dans plusieurs municipalités locales.

Les municipalités ont appelé à abolir le système, parce qu’il est difficile pour les autorités de contacter les étrangers qui ne sont pas obligés de leur reporter leur changement d’adresse, a indiqué le Kyodo News.

Avec ce nouveau système d’enregistrement, l’information sur les résidents étrangers se fera à partir de son adresse. Il est prévu encore de remplacer la carte d’enregistrement des étrangers par une nouvelle, selon la même source.

Xinhua