En février 2010, les exportations du Japon ont connu leur plus forte progression en 30 ans. Elles ont augmenté de 45,3% sur un an. C’est la troisième hausse mensuelle d’affilée. Une fois de plus, le Japon se relève à l’ombre de l’Asie, de la Chine en particulier, qui absorbent la part du lion des exportations japonaises devant l’Europe et les Etats-Unis.

Ce bond de 45% des exportations japonaises en février est flatteur. Il y a un an, en février 2009, les exportations japonaises avaient chuté de 50% à la suite de la faillite de la banque américaine Lehman Brothers. Entre-temps, plus de 2 000 milliards d’euros ont été investis dans des plans de relance dans le monde et le Japon démontre qu’il reste une formidable machine à exporter.

L’Asie, la Chine, en particulier, absorbent 56% des exportations japonaises en février. « Pourvu que ça dure, nous dit inquiet, le directeur d’une grande maison de commerce japonaise à Tokyo, car la Chine exige de plus en plus de nos entreprises qu’elles lui livrent les plans de leurs machines, leur propriété intellectuelle. Le procès à Shanghai de Rio Tinto, le géant minier australien, le retrait de Google du marché chinois, nous donnent à réfléchir », ajoute-t-il.

« Vendre en Chine devient de plus en plus difficile. La Chine est conquérante et dangereuse, note ce responsable japonais, mais ce qui nous rassure avec ces bons chiffres pour février, c’est que les exportations japonaises vers les Etats-Unis et l’Europe redémarrent fortement ».

[Source : rfi.fr->http://www.rfi.fr/contenu/20100324-excedent-commercial-japonais-enregistre-bon-historique]

PARTAGER