Carnet de voyage : Quelques objets du quotidien

Aujourd’hui nous allons parler des objets que vous risquez d’utiliser ou de croiser pendant votre séjour au Japon.

Je ne sais pas encore quel mode de résidence vous allez choisir lors de votre séjour mais en famille d’accueil vous êtes amenés à utiliser des objets divers. En France vous en usez de façon machinale mais ici le simple fait de voir des hiragana (un des systèmes d’écriture de la langue japonaise) ou même des kanji (caractères chinois) vous plonge dans un certain désarroi.

Et voici les sublimes toilettes dont je ne comprends pas l’utilisation.

Revenons sur les toilettes, pas que ce soit mon sujet favori mais parce qu’il en existe de plusieurs types.

En dehors de celles assez sophistiquées de l’aéroport, vous pouvez rencontrer un système se rapprochant de nos toilettes turques, le seul souci, impossible de savoir comment les utiliser. J’y suis restée un long moment en essayant de savoir comment placer mes pieds ou mes fesses sans succès, du coup je les fuis.

Information utile : le papier toilette japonais est beaucoup et je dis bien BEAUCOUP plus fin que le nôtre !

Le micro ondes :

Là aussi tout est en japonais. C’est un animal étrange que je me refuse à essayer d’apprivoiser. Autant j’ai réussi à faire du four un ami (il suffit de tourner un bouton pour qu’il marche) autant celui-ci reste un mystère. Réussirai-je avant mon départ ? Affaire à suivre…

La machine à laver :

Le bouton pour l’allumer et l’éteindre, puis le bouton « start »

La première fois que je l’ai vu j’ai été impressionné par tous ses boutons, ses lumières et me suis demandé si cet objet venait bien de notre planète…. C’était sans compter sur ma maman d’accueil qui m’a gentiment montrer comment utiliser ce monstre.

Explication :

  1. Après avoir mis vos vêtements dans la machine.
  2. Vous l’allumez (le bouton encerclé de rouge).
  3. Ensuite vous appuyez sur le bouton sutaato (le gros bouton bleu)
  4. La tambour bouge pendant 15 secondes et sur la gauche la jauge indique la quantité (en litre) de linge à laver.
  5. Cette jauge permet de déterminer la quantité de lessive nécessaire.
  6. Vous prenez votre lessive et regardez ce qu’il faut mettre, par exemple 45cl, ensuite vous versez dans le petit battant prévu à cet effet à l’intérieur du tambour.
  7. Vous le refermez.
  8. La machine vous indiquera dans le cadran le nombre de minutes du cycle et se lancera toute seule.

Comme vous le constatez ce n’est pas bien sorcier ! Je sais que les machines diffèrent et j’espère que ces informations vous seront utiles un jour.

Autre petit fait étrange, au Japon les poubelles sont rares…très rares… Il peut vous arriver de passer une matinée sans en croiser une… Pourquoi ? Comment ? Je ne sais pas.

En général, il y en a dans toutes les gares mais attention nos amis nippons faisant le tri sélectif, assurez vous de mettre le bon détritus au bon endroit ! Et les poubelles pour les déchets comme les restes de nourriture et les emballages sont quasi-introuvables.

Ma solution :
Utiliser les poubelles prévues à côté de chaque distributeur de boissons pour les bouteilles et les canettes. Je sais..c’est mal…soit vous vous arrangez avec votre conscience soit vous vous trimbalez vos déchets. Mais ne vous inquiétez pas il y a des poubelles dans toutes les maisons il faut juste savoir où va quoi.

En parlant de maison, abordons maintenant le sujet de la télécommande.

J’arrive à l’utiliser un tant soit peu, je zappe, augmente le volume mais c’est tout. Il n’y a pas tant de boutons que ça mais je n’ose pas trop jouer avec, de peur de provoquer une catastrophe.Il faudra que je demande un cours spécial à quelqu’un de la famille.

On reste dans l’univers télévisuel en parlant maintenant des programmes. Je sais que l’on ne les utilise pas à proprement parler mais je crois qu’ils valent la peine d’être évoqués. Ils sont divers et variés et comme vous vous y attendez tout en japonais. Je sais bien qu’on ne voyage pas pour rester devant la télé mais le soir ou un jour où il ne fera pas beau vous ne pourrez peut être pas sortir et me remercierez à ce moment là.

J’ai noté qu’il diffuse :

  • des bangumi : jeux télévisés de tous types ; cela peut aller du jeux de question réponse classique, au jeu où un groupe d’ikemen (ou bogosse) essaie de s’évader d’une prison gardée par des drag-queens,
  • des programmes voyages : un présentateur, un acteur, un chanteur, un groupe se rendent dans une région quelconque qu’ils vous font découvrir (monuments, coins célèbres, plats),
  • des drama : séries japonaises dont les scénarios vont du plus sérieux au plus « étrange ».
  • des films : étrangers ou d’époque,
  • des informations,
  • des publicités : aaaaah les pubs ! On s’en plaint souvent en France n’est ce pas ? Sachez qu’en général sur un programme d’une heure au Japon vous avez entre 4 et 5 coupures pub.
À savoir, qu’il est très rare de voir des personnes s’embrasser ou nus à la télé et lorsque cela arrive, il est soit tard, soit c’est une série ou un film étranger.

Venons en au mobilier.

Ça n’en a pas l’air mais je vous jure que tout est plus bas que chez nous.

En règle général et je l’ai vérifié dans les deux maisons où j’ai été. Tout est plus bas : table, chaise, évier, canapé enfin tout.

J’ai supposé que cela était dû au fait que les japonais étaient plus petit, hypothèse confirmée lors d’une discussion avec une japonaise.

Si vous êtes grand, vous risquez d’en souffrir et d’avoir du mal à ne plus savoir quoi faire de vos jambes. Avec mon mètre soixante-dix ça m’embête parfois, surtout pour me lever du canapé.

Une autre de mes surprises concerne les tatamis. Je ne sais pas si comme moi vous vous rappelez les fameux tatamis de nos cours de judo ? J’ai toujours gardé cette image en tête, et naïve comme je suis, je m’attendais à trouver ces gros matelas dans ma chambre traditionnelle.

Alors mes amis (si je peux me le permettre) un tatami correspond en fait à une espèce de tapis tissé. Ce n’est pas moelleux, c’est assez rugueux et on ne marche pas avec ses chaussons dessus.

Dernier petit détail intéressant, chacun dans la famille a son « set » pour manger, son bol de riz, de soupe miso, et ses baguettes et on ne les échange pas !

Je crois avoir fait le tour ou presque si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser dans les commentaires je ferai de mon mieux pour y répondre.

Prochaine chronique : Ma première journée à Tokyo !

A bientôt!

Axelle