Le ministre japonais de l’Industrie, Banri Kaieda, a annoncé qu’il démissionnerait pour assumer la responsabilité de la confusion qui a entouré le redémarrage de la centrale nucléaire de Genkai.

M. Kaieda répondait aux questions d’un député de l’opposition lors d’une réunion de comité à la Chambre haute jeudi.

Selon ce député, le gouvernement a demandé aux autorité locales, dont dépend la centrale de Genkai, d’approuver le redémarrage de la centrale de Genkai après les avoir assurés de la sûreté de l’installation.

Il a affirmé qu’il était scandaleux que le gouvernement ait fait suivre sa requête d’une demande de tests de sûreté supplémentaires. Ces tests concernant l’ensemble des centrales du pays, ont été annoncés récemment.

M. Kaieda a répondu qu’il assumerait en temps utile la responsabilité pour cette confusion en présentant sa démission.

Il a cependant défendu la décision du gouvernement, affirmant que les tests de sûreté supplémentaires sont recommandés par l’Agence internationale de l’énergie atomique et ont pour objectif de renforcer le sentiment de sécurité des résidents locaux.

© 2011 – NHK World Service Français – Article original