Corruption : Japon et Royaume-Uni montrés du doigt

L’organisation non gouvernementale Transparency International (TI) a comparé les efforts mis en oeuvre par les pays de l’OCDE pour appliquer une convention de cette organisation, ratifiée en 1999, qui vise à lutter contre la corruption d’agents publics étrangers lors de l’attribution de contrats.

Résultat, 16 pays appliquent et respectent la convention, tandis que 18 autres sont peu actifs en la matière.

La France, l’Allemagne et les États-Unis sont parmi les bons élèves.

En revanche, le Royaume-Uni et le Japon sont carrément montrés du doigt par Transparency International.

L’organisation cite la fin d’une enquête sur des contrats de BAE Systems en Arabie Saoudite comme exemple de mauvaise volonté britannique.

Quant au Japon, il appelle le pays à envoyer un signal fort avec la poursuite des délits de corruption à l’étranger.

www.publiciblog.com