Au Japon, nous utilisons souvent les algues pour la cuisine. Elles sont généralement séchées pour la conservation et la vente. On retrouve trois algues en particulier : le kombu (dont nous avons déjà parlé dans le précédant numéro), le nori et le wakamé.
Le nori en vente au Japon est majoritairement de culture. Il est récolté, déchiqueté, pressé en feuilles puis séché et grillé en forme de rectangle (18cmx20cm). Il est prêt à la consommation. Les Japonais mangent souvent du riz chaud en l’enveloppant dans une petite feuille de nori préalablement trempée dans un peu de sauce de soja. C’est un régal ! En outre, le nori est indispensable pour la confection des sushi en rouleaux.
Le wakamé aussi vient de plus en plus souvent de la culture. On le cultive même sur l’île d’Ouessant en Bretagne. Cette algue séchée augmente de volume une fois trempée une dizaine de minutes dans de l’eau fraîche, et devient très tendre. Ensuite, il faut l’essorer à la main et la couper en petits morceaux avant de l’utiliser pour une salade ou une soupe. Il ne faut surtout pas la cuire trop longtemps.

Soupe de miso au tofu et au wakamé
1- Découpez le tofu en petits dés. Trempez le wakamé dans de l’eau froide, essorez-le et coupez-le en petits morceaux.
2- Préparez le dashi dans une casserole.
3- Délayez le miso dans une louche avec un peu de bouillon chaud. Versez le contenu de la louche dans la casserole.
4- Ajoutez le tofu et portez le tout à ébullition. Ajoutez le wakamé et éteignez le feu.
5- Servez dans des bols individuels.

www.ilyfunet.com

PARTAGER