Selon une enquête gouvernementale, l’iode radioactif émis par la centrale Fukushima Dai-ichi s’est répandu non seulement au nord-ouest du site mais aussi au sud.

Le ministère japonais des Sciences a prélevé en juin et en juillet des échantillons de terre dans 2200 endroits, situés principalement dans la préfecture de Fukushima. Il a également créé une carte indiquant l’étendue de la contamination radioactive au 14 juin.

Les données concernant l’iode 131 n’ont pu être obtenues que dans 400 endroits, cette substance ayant une demie durée de vie de 8 jours.

La carte la plus récente montre que l’iode 131 s’est répandu au nord-ouest de la centrale mais que sa présence a également été décelée au sud, dans des proportions assez importantes.

Selon le ministère, les nuages qui se déplaçaient vers le sud ont capté d’importantes quantités d’iode 131 lorsque les émissions se sont produites.

L’iode 131 peut provoquer le cancer de la thyroïde par ingestion interne.

Article original : NHK World Service Français © 2011