Le gouvernement japonais va communiquer des directives pour l’utilisation des sols aux municipalités affectées par la catastrophe du 11 mars afin de les aider à se protéger contre un nouveau tsunami.

Les municipalités les plus durement touchées par la catastrophe doivent revoir en profondeur leurs précédentes politiques d’utilisation des sols avant de définir leurs projets de reconstruction.

Le ministre de la Reconstruction Tatsuo Hirano a déclaré dans une interview à la NHK qu’il était difficile de décider si les personnes pourront continuer à vivre et travailler dans les mêmes zones qu’avant la catastrophe. Il a rappelé que même si des brise-vagues sont reconstruits, un tsunami géant pourra toujours les traverser.

M. Hirano a ajouté que le gouvernement souhaite définir des directives pour l’utilisation des sols et de les distribuer aux municipalités dès que possible.

© 2011 – NHK Workd Service Français – Article original