Derrière le Japon, la Chine dépasse l’Allemagne et devient la troisième économie mondiale

Le Bureau national des statistiques a révisé à la hausse la croissance chinoise en 2007. Avec un taux de 13%, l’économie de la Chine a connu sa plus forte progression depuis 1993. L’Empire du milieu n’est désormais plus devancé que par les Etats-Unis et le Japon.

Dans sa course effrénée à la croissance, la Chine vient encore de gagner une place. Le pays est en effet devenu la troisième économie mondiale, Pékin ayant annoncé mercredi que la croissance chinoise de 2007 avait été plus forte que prévu, ce qui la catapulte devant l’Allemagne. La Chine a en effet révisé à la hausse le taux de progression de 2007, de 11,9% à 13%, a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS). Un chiffre définitif qui représente le plus fort rythme de croissance du pays depuis 1993, année où la croissance avait atteint 13,5%.

En valeur en 2007, l’économie chinoise pesait 25.730 milliards de yuans, selon le BNS, soit 3% de plus que la précédente estimation. Ce qui correspond à 3.765 milliards de dollars au taux de change actuel, soit un peu moins de 2.900 dollars par habitant sur la base d’une population estimée à 1,3 milliard d’habitants.

Sur la base des données de la Banque mondiale (BM), la Chine est donc en droit de se dire la troisième économie mondiale, derrière les Etats-Unis (13.800 milliards de dollars en 2007) et le Japon (4.400 milliards) mais devant l’Allemagne (3.300 milliards). Déjà avant la révision de ce mercredi, les estimations de l’institution internationale montraient que la Chine était passée devant l’Allemagne. Dès 2005, la Chine était devenue la quatrième puissance mondiale, sa croissance de 10,4% lui ayant permis de dépasser la France, le Royaume-Uni et l’Italie.
La croissance chinoise déjà revue en hausse en avril

Le NBS avait revu son estimation de croissance pour 2007 en avril dernier, à partir d’une première estimation à +11,4%. Sherman Chan, économiste chez Moody’s Economy.com, souligne que ce changement sur le chiffre 2007 n’aura pas d’influence sur le court terme. « Le seul effet sera peut-être négatif : une année 2007 plus forte risque de rendre le ralentissement 2008 plus préoccupant », estime-t-il.

Le NBS devrait annoncer la semaine prochaine, entre autres indicateurs importants, sa première estimation de la croissance en 2008, alors que l’économie connaît un net ralentissement depuis le milieu de l’année. Mais la Banque mondiale a averti que l’économie chinoise devrait connaître une croissance de « seulement » 7,5% en 2009, son plus bas niveau depuis 1990, en raison du ralentissement des exportations, de la faiblesse de la demande extérieure et de la baisse de l’investissement intérieur.
Persistance de la très grande pauvreté de la population

Malgré cette montée en puissance, la population chinoise reste très pauvre. Selon les calculs de la Banque mondiale, la Chine affichait un revenu par habitant de 2.360 dollars en 2007, contre 46.040 pour les Etats-Unis…

Avant la dernière révision, la Banque mondiale classait l’Empire du Milieu à la 132e place en termes de revenu par habitant. En tenant compte de la révision de ce mercredi, le Chine figure toujours en bas de classement, plus pauvre que le Guatemala et à peine mieux lotie que le Cap Vert.

[Les Echos.fr->http://www.lesechos.fr/info/inter/300322660-la-chine-depasse-l-allemagne-et-devient-la-troisieme-economie-mondiale.htm]