Des filiales de compagnies japonaises touchées par les inondations en Thaïlande

Les inondations en Thaïlande continuent à avoir d’énormes répercussions sur la population et l’économie.

Plus de 400 filiales de compagnies japonaises situées dans des zones industrielles ont été inondées par les fortes pluies. Des fabricants de pièces détachées n’ont pas pu respecter leurs délais de livraison et plusieurs constructeurs automobiles nippons ont dû fermer temporairement.

Cinq zones industrielles d’Ayutthaya, dans le centre du pays, ainsi qu’une autre zone à Navanakorn ont été endommagées par les eaux.

Au total, 430 filiales japonaises ont été inondées.

Les analystes préviennent qu’un ralentissement de la production pourrait avoir des répercussions à long terme sur l’économie thaïlandaise toute entière. Le ministre thaïlandais des Finances, Thirachai Phuvanatnaranubala, estime que les dégâts provoqués par les inondations pourraient atteindre entre 1 et 1,7 pour cent du PIB.

Jun Azumi va examiner les besoins des compagnies japonaises

Le ministre japonais des Finances Jun Azumi a déclaré à la presse mardi qu’il surveillerait attentivement les dommages subis par les compagnies japonaises du fait des récentes inondations en Thaïlande.

Le ministre a souligné que les inondations avaient affecté d’importants centres de production pour les compagnies japonaises opérant en Asie du Sud-Est.

M. Azumi a ajouté qu’il suivrait de près l’évolution de la situation pour savoir si les compagnies auront besoin d’un financement supplémentaire de la part des institutions financières.

Article original: NHK World Service Français © 2011