Les habitants d’une ville au nord-est de Tokyo ont commencé à surveiller les taux de radiation dans l’espoir de protéger les enfants de l’exposition aux rayonnements ionisants.

L’association qui s’est formée à Moriya, dans la préfecture d’Ibaraki, a commencé ses mesures lundi, dans un parc à un mètre au-dessus du sol.

Moriya se trouve à environ 200 km de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi, mais la ville a enregistré le niveau de radiation le plus élevé de toutes les municipalités de la préfecture d’Ibaraki.

L’association indique qu’elle effectuera des relevés sur 60 sites différents et dressera des panneaux d’avertissement là où une concentration élevée de substances radioactives aura été détectée.

Un des membres du groupe, Mitsunobu Oishi, explique que les autorités ne peuvent pas effectuer des contrôles détaillés en de nombreux endroits. Par conséquent, l’association a décidé de prendre des mesures pour assurer la sécurité des enfants.

© 2011 – NHK World service français – Article original