La Chine est sur le point de donner son accord pour livrer des pandas à la région de Sendai, qui cherche un moyen de remonter le moral des enfants des zones sinistrées.

Lors d’une réunion avec les représentants de la ville de Sendai et le parc zoologique de Yagiyama, le premier ministre Yoshihiko Noda a promis qu’il parviendrait à un accord lors de son voyage en Chine ce dimanche. Il y rencontrera alors le président Hu Jintao et le premier ministre Wen Jiabao.

Le gouvernement japonais espère que cet accord sera un symbole de l’amitié entre les deux nations, qui célébreront  l’année prochaine le 40ème anniversaire de la normalisation de leurs relations diplomatiques. Le maire adjoint de la ville de Sendai Yukimoto Ito a déclaré :

« Nous souhaitons faire venir des pandas pour soulager la douleur des enfants sinistrés, et leur apporter une lueur d’espoir. »

Ito accompagné de l’actrice Tetsuko Kuroyanagi et du chanteur Masahiko Kondo, nous explique que des fonds étaient mis à disposition pour couvrir les frais de location des pandas grâce à son agence artistique, Johnny & Associates.

L‘idée de faire venir des pandas provient d’une correspondance touchante entre Wen et une petite fille qu’il a rencontré lors de sa vistite dans le Tohoku fin mai. La petite fille aurait écrit une lettre aux dirigeants chinois en disant qu’elle appréciait beaucoup les pandas.

Julien Barbier. Source : The Japan Times

 

PARTAGER