Des travaux pour réduire les radiations dans les rizières de Fukushima

Le ministère japonais de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche s’efforce de réduire le niveau des radiations dans les rizières à proximité de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi endommagée.

Par des expériences commencées en mai, l’objectif du ministère est de revenir aux normes fixées par le gouvernement.

Une méthode consiste à enlever la couche supérieure du sol des rizières sèches en la grattant. Un autre procédé a pour but d’enlever la couche arable après l’avoir malaxée dans les rizières remplies d’eau. Les deux méthodes ont permis de réduire considérablement les niveaux de radiation.

Ainsi, le césium radioactif par kilo de terre a été réduit de plus de 10 mille becquerels à 2 mille becquerels, un chiffre qui est en deçà du niveau de 5 mille becquerels, fixé par le gouvernement pour la culture du riz.

Le ministère va utiliser ces méthodes dans des champs sélectionnés de la préfecture de Fukushima et, à cet effet, il réclamera des fonds spéciaux provenant d’un budget supplémentaire pour l’exercice fiscal en cours.

Article original: NHK World Service Français© 2011