Djhone ira au Japon

En théorie, 45″19 sur 400 mètres ne suffisent pas pour obtenir un billet en direction des Mondiaux d’Osaka. Mais en pratique, la performance réalisée par Leslie Djhone samedi, lors des championnats de France à Niort, le rapproche suffisamment des minima de la distance, fixés à 45″10, pour envisager le Japon avec sérénité. De son côté, Lueyi Dovy a conquis, à domicile, le titre national sur 100 mètres, en 10″41. Muriel Hurtis, si elle est déjà qualifiée sur 200 mètres, a réalisé la sixième meilleure performance de l’année (22″38).

Un destin mondial se joue à rien. Les 45″19 qu’a réalisé Leslie Djhone, sur le tour de piste de Niort, sont suffisants pour lui donner son billet pour les Mondiaux d’Osaka, alors que les minima se situent neuf centièmes plus bas. Mais le nouveau champion de France du 400 mètres, détenteur du record national, bénéficie d’une quatorzième place au classement mondial qui lui assure sa place parmi le gratin mondial. Samedi après-midi, l’athlète de l’ES Montgeron a dominé sa course, reléguant Brice Panel à sept dixièmes (45″89). Le Francilien Mathieu Lahaye complétant, pour sa part, le podium avec un chrono de 45″90.

L’entraîneur de Djhone, François Pépin, semblait ravi de la résurrection de son champion et souhaitait qu’il participe prochainement au meeting de Chaux de Fonds, en Suisse. De son côté, Lueyi Dovy, plutôt habitué à la rubrique faits divers depuis que son nom a circulé dans une affaire de dopage l’an dernier, a pleinement profité de sa journée niortaise. Sur ses terres, le sprinteur tricolore a remporté le titre sur la distance reine en concluant son 100 mètres en 10″41, devant Manuel Reynaert et Yvon Sialo-Ngboda. Une distance dominée, chez les dames, par Carima Louami (11″34), qui a pris le dessus sur Sylviane Félix, pourtant plus rapide en séries.

Hurtis fait un tabac

Mais la véritable performance de cette deuxième journée des « France » appartient à Muriel Hurtis. Déjà qualifiée pour les Mondiaux d’Osaka sur 200 mètres, la sprinteuse a confirmé son état de forme en signant la sixième meilleure performance de l’année lors des séries, avec un chrono de 22″38. Le sourire de Hurtis contrastait avec la moue de Christine Arron. Dans la foulée de ses minima réalisés sur 100 mètres, la championne d’Europe 1998 pensait pouvoir s’aligner sur deux distances au Japon. Seulement, avec un temps de 22″88, elle devra attendre les demi-finales, dimanche, pour tenter à nouveau de franchir la barre fatidique, fixée à 22″73.

Dans les autres résultats de samedi, pauvre en performances, Yohann Diniz a confirmé son emprise sur la marche tricolore en remportant le titre de champion de France du 20 kilomètres (1h23’16 »). A la hauteur dames, Mélanie Skotnik n’a pas trouvé de concurrentes de son niveau et s’est adjugée le concours, avec une barre franchie à 1,95 mètre. Dimanche, les finales du 200 mètres féminin et du 110 mètres haies masculin, avec Ladji Doucouré qui s’est facilement qualifié, seront particulièrement à suivre.

Source : sports.fr