Entretiens Chine-Japon sur la crise financière mondiale

Le président chinois Hu Jintao et le Premier ministre japonais Taro Aso se sont entretenus, samedi dans la capitale péruvienne de Lima, de la crise financière mondiale et des relations entre ces deux voisins asiatiques.

M. Hu a rappelé ses deux visites au Japon et deux visites de M. Aso en Chine, ainsi que la signature de quatre documents politiques entre Beijing et Tokyo. Les visites et les échanges fréquents ont favorisé le développement des relations sino-japonaises, a-t-il ajouté.

« A l’occasion du 30e anniversaire de la signature du Traité de paix et d’amitié entre la Chine et le Japon, les dirigeants chinois, japonais et sud-coréens se réuniront au Japon à la mi-décembre », a noté M. Hu.

Il a déclaré que la Chine est prête à travailler ensemble avec le Japon pour le développement sain et stable de leurs relations stratégiques et mutuellement avantageuses.

La rencontre Hu-Aso a eu lieu en marge du sommet annuel du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

Le Premier ministre Aso a pour sa part souhaité que les dirigeants des deux pays continuent à maintenir des contacts fréquents.

MM. Hu et Aso ont également échangé des avis sur le traitement de la crise financière mondiale. Ce dernier a salué les dix dernières mesures colossales de la Chine pour promouvoir la demande domestique et stimuler la croissance économique.

C’est une bonne mesure face à la récession des économies américaine et européenne et elle a été favorablement accueillie par la communauté internationale, a ajouté M. Aso. Il a donné un aperçu à M. Hu les points de vue du Japon en matière d’architecture financière et monétaire internationale.

Le président Hu a souligné la nécessité pour les gouvernements du monde entier de renforcer leur coopération et de mettre en application le consensus conclu lors du sommet du G20 à Washington pour la réforme des systèmes financier et monétaire internationaux.

Il a également proposé à la Chine et au Japon, deux importantes économies du monde, de renforcer leurs échanges d’informations et de jouer un rôle actif dans la protection de la stabilité financière et la promotion de la croissance économique en Asie et dans le monde, afin d’endiguer l’expansion de la crise financière mondiale.

[Xinhua->http://www.french.xinhuanet.com/french/2008-11/23/content_766871.htm]