La Formula Nippon retrouvait Suzuka pour la seconde fois de la saison 2008 le week-end dernier avec un nouveau format destiné à rendre les choses plus disputées : deux courses au lieu d’une, de 30 et 20 tours, les huit premiers sur la grille de la seconde course étant les huits premiers classés de la première épreuve, en ordre inversé. L’idée étant d’une part d’éliminer le ravitaillement de milieu d’épreuve et d’autre part de redistribuer les cartes dans le groupe de tête pour la seconde course, le nombre de points total distribué pendant le week-end restant le même que dans les manches classiques.

Le résultat est assez mitigé. Si les épreuves ont gagné en intensité, la seconde a vu un gros crash lors du départ et l’ensemble a donné finalement moins d’action que prévu, même si les voitures étaient proches.

Pour la première course ce sont les deux pilotes du team Lawson Impul qui trustaient la première ligne, Benoît Tréluyer ayant apparemment résolu ses problèmes récurrents en changeant de monocoque au point de décrocher le second temps derrière son coéquipier Tsugio Matsuda. Au départ, c’est Benoît qui prenait résolument la tête, mais la guigne ne le lâchait pas et il ralentissait rapidement, un écrou de roue arrière s’étant desserré. il devait regagner les stands à l’issue du cinquième tour. Matsuda faisait alors cavalier seul alors que pas moins de six voitures se suivaient de très près pour les places suivantes. Mais l’ordre ne changeait pas jusqu’à l’arrivée, à part pour Kaneishi qui perdait la seconde place lui aussi à cause d’un problème de roue. Matsuda franchissait la ligne loin devant André Lotterer, toujours bien placé, et Kogure.

Après une interruption d’une heure, les voitures se remettaient en formation pour le second départ. Satoshi Motoyama, le huitième de la course 1, récoltait la pole position et savait la conserver au départ. Plus loin dans le peloton Izawa était touché par l’arrière et se retrouvait perpendiculaire au reste de la grille, ce qui déclenchait une réaction en chaîne dont le pauvre Yuji Ide était la victime : trois tonneaux et une belle frayeur. La grille inversée avait produit son effet, bien au-delà de ce que souhaitaient les organisateurs. Après quelques tours sous Safety Car, le temps de ramasser les débris, la course reprenait et Motoyama menait le train resserré des huit premières voitures, qui malgré de nombreuses velléités ne produisaient que peu de dépassements dont celui de Kohei Hirate, dit “Super Rookie”, sur Motoyama pour prendre la tête de l’épreuve. En fond de peloton, Benoît Tréluyer lui aussi réussissait un dépassement mais le meilleur Français de la journée restait Loïc Duval qui grimpait sur le podium de la seconde course.

La nouvelle formule en deux courses n’a donc pas livré tout son potentiel ce week-end, mais elle sera à revoir à Motegi lors de la prochaine épreuve le 10 août prochain.

Classement de l’épreuve 1
1. Tsugio Matsuda – Lawson Impul – Toyota
2. André Lotterer – Petronas Tom’s – Toyota
3. Takashi Kogure – PIAA Nakajima – Honda
4. JP de Oliveira – Kondo Racing – Toyota
5. Kohei Hirate – TP Checker Impul – Toyota
6. Loïc Duval – PIAA Nakajima – Honda
7. Naoki Yokomizo – Kondo Racing – Toyota
8. Satoshi Motoyama – Team LeMans – Toyota

Classement de l’épreuve 2
1. Kohei Hirate – TP Checker Impul – Toyota
2. Loïc Duval – PIAA Nakajima – Honda
3. Satoshi Motoyama – Team LeMans – Toyota
4. André Lotterer – Petronas Tom’s – Toyota
5. JP de Oliveira – Kondo Racing – Toyota
6. Naoki Yokomizo – Kondo Racing – Toyota
7. Takashi Kogure – PIAA Nakajima – Honda
8. Tsugio Matsuda – Lawson Impul – Toyota

Classement Général
1. Tsugio Matsuda 60 pts
2. André Lotterer 44 pts
3. Kohei Hirate 36 pts
4. Loïc Duval 34 pts
5. Yuji Tachikawa 24 pts
6. Takashi Kogure 19 pts
7. Takuya Izawa 16 pts
8. Benoît Tréluyer 15 pts

Par Pierre-Laurent Ribault

www.leblogauto.com

PARTAGER