Fukuda s’engage à ne pas se rendre au sanctuaire du Yasukuni s’il est élu Premier ministre

L’ancien secrétaire général du gouvernement japonais Yasuo Fukuda s’est engagé samedi à ne pas se rendre au controversé sanctuaire du Yasukuni s’il est élu Premier ministre du Japon.

Fukuda a fait ces remarques en annonçant formellement sa candidature, samedi, à la présidence du Parti libéral-démocrate ( PLD) au pouvoir.

Lors d’une conférence de presse au siège du PLD, il a indiqué que le Japon devrait construire un mémorial national laïque pour commémorer les victimes de la guerre, ajoutant qu' »il n’est pas nécessaire de faire ce que les autres détestent », selon Kyodo News.

Fukuda est l’un de politiciens japonais les plus pro-Asie et il est très lié à la Chine.

Le secrétaire général du PLD Taro Aso s’est également déclaré candidat à la tête du parti samedi matin.

Selon les estimations des médias japonais, Fukuda arriverait en tête du duel pour la succession de Shinzo Abe au poste de Premier ministre, 8 des 9 factions du PLD lui ayant témoigné leur soutien.

Le PLD a décidé jeudi que l’élection pour sa présidence aurait lieu le 23 septembre. Elle doit permettre de trouver un remplaçant à Abe qui a démissionné mercredi.

Le président du PLD sera naturellement nommé Premier ministre car le parti est majoritaire à la Chambre des représentants qui a le pouvoir de décision à la Diète.

Source : XINHUA