Le Premier ministre japonais Yasuo Fukuda a promis vendredi que le Japon allait jouer un rôle plus actif dans la lutte contre le réchauffement climatique et la sécurité internationale, lors de l`ouverture de la session parlementaire.

Mais M. Fukuda s`apprête à affronter une vive résistance de la part de l`opposition sur les questions de politique intérieure au cours des prochaines semaines.

L`opposition, dominée par le Parti démocrate du Japon (PDJ), a pris le contrôle du Sénat l`été dernier et fait pres- sion sur le Premier ministre pour qu`il convoque des élections législatives anticipées en pratiquant une politique d`obstruc- tion au Parlement.

M. Fukuda a exclu toute dissolution de la Chambre des députés avant au moins le sommet du G8 en juillet sur l`île de Hokkaido (nord du Japon), mais a averti jeudi son parti, le PLD, qu`il devait être prêt pour cette éventualité, alors qu`il traverse, a-t-il dit, « la plus grande crise depuis sa création » en 1955.

Dans son discours devant les parlementaires, le Premier ministre a insisté sur le rôle que doit jouer, selon lui, le Japon dans l`intérêt de la communauté internationale.

« Il est indispensable de renforcer la puissance diplo- matique de notre pays », a-t-il dit, « au moment où le monde est confronté au réchauffement climatique, à la pauvreté et à d`autres difficultés, ainsi qu`aux questions de sécurité, dont la lutte contre le terrorisme. »

angolapress

PARTAGER