A la centrale nucléaire de Fukushima, le système de décontamination de l’eau fonctionne en deçà des objectifs préalables, ce qui retarde d’environ 2 mois le calendrier initial.

La Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, a lancé fin juin le système de décontamination pour retirer les substances radioactives de l’eau présente dans les parties inférieurs des bâtiments qui abritent les réacteurs. L’eau traitée est ensuite utilisée pour le refroidissement des réacteurs.

Tepco a déclaré que le système avait fonctionné à 63 pour cent de ses capacités entre le 17 juin et ce mardi, malgré un objectif initial fixé à 70 pour cent.

L’exploitant de la centrale prévoyait de rétablir le volume d’eau contaminée à un niveau normal d’ici le début du mois d’août, mais la date limite pourrait finalement être reportée à fin septembre.

L’impossibilité d’atteindre la limite est principalement attribuée au fait que les capacités du système sont inférieures de près de 30 pour cent aux niveaux fixés par défaut. Par ailleurs de nombreux incidents opérationnels ont provoqué des interruptions fréquentes.

Tepco précise toutefois que les problèmes survenus au début des opérations sont désormais résolus et que les techniciens vont s’efforcer à présent d’améliorer le rendement du système.

© 2011 – NHK World Service Français