TOYAKO (Japon), 9 juillet (Xinhua) — Le Japon persiste dans sa position de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050 depuis le niveau actuel, a souligné mercredi le Premier ministre japonais, Yasuo Fukuda.

Des pays membres du G8 ont donné leur année de préférence pour mettre en oeuvre la réduction, mais le Japon insiste sur une réduction de 50% d’ici 2050 à partir de « la situation actuelle », a déclaré M. Fukuda, lors d’une conférence de presse à Toyako (nord du Japon), où se tient le sommet annuel du G8.

Selon un communiqué publié à Toyako par la Commission européenne, le G8 a convenu de réduire d’au moins 50% leurs émissions globales « par rapport à l’année 1990 ».

Dans un communiqué publié mardi, le G8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Japon, Italie et Russie) a révélé que ses membres se sont mis d’accord sur l’objectif de réduire d’au moins 50% les émissions de GES, mais qu’ils n’ont pas réussi à fixer une année de référence pour commencer la réduction.

PARTAGER