Un incendie a forcé une importante usine japonaise à stopper son haut fourneau principal. L’incident pourrait avoir d’importantes conséquences sur la production automobile nipponne.

Un incendie a eu lieu ce mardi dans une des principales usines au Japon du géant sidérurgique Nippon Steel. Selon la police, un tapis roulant aérien servant à transporter le charbon à coke vers le haut fourneau s’est effondré, transperçant un tuyau de gaz. L’incendie n’a pas fait de blessé, mais a duré plus de douze heures.

Nippon Steel a dû arrêter le haut fourneau principal de l’usine et plusieurs autres installations. « En termes de production, l’impact est très important », a reconnu un porte-parole du groupe, Hiroshi Nakashima.

Si le haut fourneau « doit être arrêté pour une longue période, il y aura une chute de la production d’acier. Nous tentons donc de réparer le plus vite possible et de limiter les conséquences », a-t-il ajouté.

L’usine de Kitakyushu emploie 2.700 travailleurs et produit chaque année quatre millions de tonnes d’acier, soit environ 10% du total de Nippon Steel.
Conséquences non négligeables sur le marché de l’automobile

Un arrêt prolongé de cette usine aurait des conséquences sérieuses pour les constructeurs automobiles japonais, qui sont déjà confrontés ces dernières années à une hausse des prix de l’acier et à un approvisionnement très tendu en raison du boom de la demande mondiale tirée par la Chine et l’Inde.

L’usine de Kitakyushu fournit notamment en aciers plats des usines Nissan et Toyota de la région.

LeVif.be, avec Belga.

PARTAGER