Deux mois après son lancement quasi-mondial, la dernière version de l’iPhone d’Apple reste un succès commercial… sauf au Japon. La firme à la pomme peine en effet à garder un rythme de vente important en nouveaux iPhone 3G dans ce pays depuis sa sortie en juillet.

Et pourtant, Apple a noué un partenariat avec le troisième plus important opérateur mobile japonais, Softbank, pour le commercialiser en avant-première au sein de ses réseaux. Comme dans pratiquement tous les pays où il a été mis en vente, de nombreux japonais ont du patienter de nombreuses heures en ligne avant de pouvoir entrer dans les différents magasins le commercialisant. Et la rupture de stocks a été immédiate.

Mais les analystes estiment désormais que la demande en iPhone 3G a chuté d’un tiers et les ventes s’effondrent donc actuellement. Et cela n’est pas du à une rupture de stocks, le nouveau baladeur GSM d’Apple était disponible sans problème notable dans les boutiques partenaires d’Apple ou de Softbank. Certains réseaux de distribution comme le centre commercial « Yodobashi Camera » situé à Osaka en disposent ainsi de plus de 100 comme le précise le WSJ.com.

Un représentant de Softbank, qui possède 19,5 millions de clients, a déclaré que l’iPhone continue d’être populaire, sans pour autant donner plus de détails sur ses chiffres de ventes. La faible demande en iPhone 3G au Japon s’explique par le prix de vente du terminal relativement élevé (540 dollars pour les actuels clients de l’opérateur et 320 dollars pour les nouveaux clients) et par le fait que ce marché est déjà l’un des plus développés en matière d’offres de smartphones disponibles. D’autant plus que la plupart des marques populaires sont asiatiques, Sharp en tête avec 25% de parts de marché. Nokia plafonne quant à lui 1% de parts de marché.

Selon des analystes de MM Research Institute, Apple aurait écoulé 200 000 iPhone au Japon les deux premiers mois suivant sa commercialisation. Depuis, la demande aurait chuté, ces derniers précisant que la barre des 500 000 terminaux écoulés ne sera probablement jamais atteinte. Car la concurrence est rude, la plupart des acteurs japonais commercialisant déjà des smartphones haut de gamme avec un grand écran couleur, des fonctions de TV mobile, la 3G, le GPS, un APN et un lecteur de musiques. De même, les derniers mobiles évolués se transforment en carte de crédit ou en titre de transport.

Pour augmenter les ventes de son iPhone 3G, Apple devrait davantage mettre en avant ses fonctions logicielles et ses différents usages associés comme le précise un analyste de GFK Japon. « Les japonais ne savent pas quoi faire de l’iPhone. Les ventes pourraient augmenter si Apple décide de mettre en avant des usages spécifiques de l’appareil pour savoir ce qu’il est possible de faire en l’utilisant ».
[
mobinaute->www.mobinaute.com]

PARTAGER