Aujourd’hui c’est jour férié au Japon. Le 3 novembre, c’est la fête de la culture (Bunka no hi).

A l’origine, cette date était celle de l’anniversaire de l’Empereur Meiji (1852-1912). C’est après sa mort qu’est apparu le Jour de la Culture pour promouvoir les arts, la connaissance et la recherche.

Aujourd’hui c’est jour férié au Japon. Le 3 novembre, c’est la fête de la culture (Bunka no hi). A l’origine, cette date était celle de l’anniversaire de l’Empereur Meiji (1852-1912). C’est après sa mort qu’est apparu le Jour de la Culture pour promouvoir les arts, la connaissance et la recherche. L’Empereur décerne chaque année ce jour-là une médaille de « l’Ordre de la Culture » (photo ci-contre) qui récompense et honore ceux qui ont contribué à développer ou mettre en valeur la culture Japonaise. C’est encore un 3 novembre que la Constitution du Japon fut votée après la seconde guerre mondiale, en 1946. Ce jour est donc aussi l’occasion pour les Japonais de mettre en avant des valeurs comme la liberté et la paix, points fondamentaux de ce texte qui régit encore aujourd’hui le pays.
Médaille de l'Ordre de la Culture qui représente un mandarinier et trois magatama.

L’Empereur décerne chaque année ce jour-là une médaille de « l’Ordre de la Culture » (photo ci-contre) qui récompense et honore ceux qui ont contribué à développer ou mettre en valeur la culture Japonaise. C’est encore un 3 novembre que la Constitution du Japon fut votée après la seconde guerre mondiale, en 1946. Ce jour est donc aussi l’occasion pour les Japonais de mettre en avant des valeurs comme la liberté et la paix, points fondamentaux de ce texte qui régit encore aujourd’hui le pays.

Tristan Lavier, correspondant Japon-Infos à Tokyo.