D’après le ministère des Finances, le Japon a affiché, pour le mois d’octobre, un déficit commercial de 3,5 milliards de dollars environ.

Malgré un bénéfice pour le mois de septembre, la balance commerciale de l’Archipel a rechuté dans le rouge le mois dernier.
En effet, le pays a enregistré une baisse de 3,7% des exportations alors que les importations ont augmenté de 17,9%.

La chute des exportations est en partie due au retard des livraisons de semi-conducteurs et d’autres composants électroniques mais aussi à la hausse de la devise japonaise. Les inondations en Thaïlande et le ralentissement de l’économie mondiale ont aussi joué un rôle dans cette baisse.

En ce qui concerne les importations, leur augmentation provient de la hausse des prix du pétrole brut mais pas seulement. La production d’énergie des centrales nucléaires japonaises étant arrêtée, le pays a du compenser cette interruption en augmentant les importations de gaz naturel liquéfié.

Cindy Chiffoleau – Source : NHK World