La Chine a exprimé jeudi sa sympathie envers une Japonaise tombée malade après avoir consommé des haricots verts surgelés importés de Chine.

« Nous lui souhaitons un prompt rétablissement », a indiqué Qin Gang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse.

Le gouvernement chinois accorde de l’attention à la qualité des produits et à la sécurité alimentaire, et attache une grande importance à cette affaire, a-t-il précisé.

Selon des médias japonais, une femme japonaise est tombée malade après avoir consommé des haricots verts produits par une compagnie à Yantai, ville côtière dans la province du Shandong, dans l’est de la Chine. Cette femme a senti sa bouche s’engourdir après avoir mangé les haricots dimanche.

Les autorités japonaises de la santé ont dit avoir découvert une grande quantité de dichlorvos, un pesticide organophosphaté, dans les haricots, quantité qui est 34 500 fois supérieure à la limite fixée par le gouvernement japonais pour les importations.

Informée de cette affaire, la Chine a immédiatement contacté l’Ambassade du Japon en Chine pour se renseigner, tandis que les départements du contrôle de la qualité ont envoyé du personnel à Yantai pour mener une enquête au sein de la compagnie, avec l’aide des gouvernements locaux, a indiqué M. Qin, ajoutant que l’enquête se poursuivait sans accroc.

Selon les premiers résultats des tests, les installations de production de la compagnie sont normales et aucun problème latent n’a été découvert sur la qualité et la sécurité. La gestion de la compagnie correspond aux normes, a-t-il dit.

De plus, ce lot de haricots exporté vers le Japon avait passé les tests avant l’exportation et aucun résidu de pesticides, tel que le dichlorvos, n’avait été détecté.

Les départements du contrôle de la qualité de Chine ont testé une fois de plus les échantillons retenus des haricots exportés et n’y ont trouvé aucun résidu de pesticides.

La Chine a informé la partie japonaise des premiers résultats de l’enquête et aidé le personnel de l’Ambassade du Japon à se rendre jeudi à Yantai pour se renseigner sur la situation, a indiqué le porte-parole Qin.

Le gouvernement chinois est prêt à maintenir les contacts étroits et la coopération avec la partie japonaise pour mettre en lumière cette affaire plus vite que possible, a-t-il conclu.

[Xinhua->www.french.xinhuanet.com]

[Vous pouvez en discuter sur le forum Japoninfos->http://www.japoninfos.com/forum/]

PARTAGER