La Chine s’est engagée à poursuivre ses efforts continus pour des relations stables avec le Japon après la démission du Premier ministre japonais Yasuo Fukuda.

« Nous aimerions faire des efforts continus avec le Japon à long terme pour un progrès sain et stable des relations bilatérales, qui sont dans les intérêts fondamentaux des deux pays et de leurs peuples », a dit mardi Jiang Yu, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lors d’une conférence de presse hebdomadaire.

Elle a fait ces remarques après que M. Fukuda a annoncé sa démission soudaine lundi soir.

Qualifiant la démission de M. Fukuda d' »une affaire intérieure au Japon », Jiang a dit que les relations sino-japonaises avaient maintenu un bon dynamisme pendant ces dernières années avec l’approfondissement continu d’une relation stratégique de bénéfices mutuels.

Les relations sino-japonaises se sont réchauffées depuis 2006 après le départ de l’ancien Premier ministre Junichiro Koizumi qui s’était rendu en visite au sanctuaire de Yasukuni abritant 14 criminels de guerre de classe A qui ont envahi la Chine pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Fukuda a fait d’importantes contributions que la Chine a hautement appréciées », a dit Jiang, attribuant les relations aux gouvernements et personnes de différents milieux en Chine et au Japon.

Depuis qu’il a pris ses fonctions de Premier ministre en 2007, Fukuda a exploré divers moyens de promouvoir les relations du Japon avec la Chine.

Fukuda a eu des entretiens chaleureux avec des dirigeants chinois lors de sa visite en Chine en décembre dernier. Il a invité le président chinois Hu Jintao au Japon en mai et participé à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques 2008 de Beijing en août.

Xinhua

PARTAGER