La Chine va commémorer Hiroshima pour la première fois

Jusqu’à présent, seuls l’Inde, le Pakistan et la Russie avaient accepté l’invitation que la ville d’Hiroshima envoie chaque année aux huit puissances nucléaires déclarées.

Un représentant du gouvernement chinois va participer pour la première fois cette année aux cérémonies marquant le l’anniversaire du bombardement atomique de Hiroshima du 6 août 1945, dans l’ouest du Japon.

La ville de Hiroshima invite chaque année des représentants des huit puissances nucléaires déclarées (Etats-Unis, Russie, France, Grande-Bretagne, Chine, Pakistan, Inde, Corée du Nord). Mais jusqu’à présent, seuls l’Inde, le Pakistan et la Russie ont accepté l’invitation, selon un porte-parole de la mairie.

«Les citoyens de Hiroshima sont extrêmement contents d’accueillir le consul de Chine. Nous pensons qu’il s’agit d’un pas positif vers l’abolition définitive et totale des armes nucléaires », s’est félicité un porte-parole de la mairie.

A l’occasion de cette commémoration, le premier ministre japonais Shinzo Abe a plaidé en faveur de l’abolition des armes nucléaires et dit qu’il prendrait une initiative dans ce sens au sein de la communauté internationale.

La bombe atomique larguée par les forces américaines sur Hiroshima avait fait environ 140.000 morts. Trois jours plus tard, une autre bombe nucléaire larguée sur Nagasaki (sud-ouest) avait fait 70.000 morts. Des cérémonies auront également lieu jeudi, jour de l’anniversaire du bombardement. Le 15 août 1945, le Japon capitulait, mettant fin à la Seconde guerre mondiale.

www.liberation.fr