L’AIEA, l’Agence internationale de l’énergie atomique sous la juridiction de l’ONU, a dénoncé la menace que représente la Corée du Nord en termes de prolifération nucléaire.

Mercredi, un rapport sur le programme de développement nucléaire nord-coréen a été discuté lors d’une réunion de direction régulière de l’organisation, à Vienne.

Le rapport indique que la Libye s’est procurée de l’uranium par des voies illégales et qu’il provient probablement de Corée du Nord.

Selon le rapport, la Libye aurait été en possession d’uranium jusqu’à ce qu’elle déclare abandonner son ambition nucléaire.

Une centrale qui pourrait abriter un réacteur aurait également été construite avec l’aide de la Corée du Nord, poursuit le rapport.

Pendant la réunion, le Japon et les Etats-Unis, notamment, ont exprimé leur inquiétude quant à d’éventuelles fuites de technologie nucléaire nord-coréenne vers d’autres nations.

Article original: NHK World Service Français © 2011