La France s’est proposée de traiter les combustibles de Fukushima

« François Fillion a proposé de transférer en France les combustibles usagés de la centrale accidentée pour que leur retraitement soit pris en charge par les spécialiste français », a révélé l’ancien Premier ministre Naoto Kan dans un interview publié par l’Asahi Shimbun.

Cette proposition lui a été suggérée à Deauville, lors du sommet qui a eu lieu au mois de mai. La France a proposé de se charger de retraiter les 2 724 combustibles usagés qui se trouvent dans les piscines des quatre réacteurs de Fukushima Daiichi, mais pour l’instant, le gouvernement japonais n’a pas encore donné de réponse par crainte que cela ne compromette le
lancement de l’usine de retraitement de Rokkashomura (construite par Areva à Aomori) prévu pour 2012.

06.09.2011 | Asahi Shimbun
Article original: Courrier International © 2011