PÉKIN – La Japonaise Mizuki Noguchi, championne olympique en titre du marathon, n’est pas assurée de pouvoir défendre sa couronne aux Jeux de Pékin après s’être blessée à la cuisse gauche fin juillet en Suisse, a indiqué dimanche sa fédération.

Une décision sera prise « dans les prochains jours » pour savoir si Noguchi s’alignera au départ de la course le 17 août ou devra renoncer.

Selon la presse japonaise, Noguchi, 30 ans, s’est fait mal aux adducteurs le 25 juillet alors qu’elle s’entraînait depuis plusieurs semaines à l’altitude (1850 m) de Saint-Moritz (Suisse), une des stations les plus prisées par les coureurs de fond et demi-fond avant les Jeux olympiques.

« Noguchi elle-même ne veut pas abdiquer jusqu’à la dernière minute », a indiqué son entraîneur Nobuyuki Fujita, lors d’une conférence de presse à Kyoto, où Noguchi, rentrée au Japon le 4 août, et son staff sont basés.

Noguchi avait succédé à sa compatriote Naoko Takahashi, médaille d’or aux Jeux de Sydney en 2000.

AGENCE FRANCE-PRESSE

PARTAGER