La police japonaise part à la chasse aux tripoteurs du métro

« {Des tripoteurs sont susceptibles d’agir dans cette station, soyez vigilantes} », voici le genre d’annonce que pourraient entendre les tokyoïtes dans le métro de la capitale aux heures de pointe. Car au Japon, certains hommes profitent des heures d’affluence pour s’adonner à des attouchements sexuels sur les femmes. Une nouvelle campagne, accompagnée d’un déploiement de policiers, vient d’être lancée.

Ils constituent des petits groupes autour de leurs victimes pour mieux les toucher à l’abri du regard des autres passagers. Ce phénomène d’attouchement sexuel dans le métro à Tokyo n’est pas nouveau. En 2001, des wagons entièrement réservés aux femmes avaient vu le jour. Mais rien n’y a fait. Alors pour tenter d’endiguer le problème, les autorités ont décidé d’envoyer aux heures de pointe des brigades en uniformes et des policiers en civils pour attraper ces contrevenants.

Et afin d’informer l’opinion sur ces problèmes une campagne avec des lycéennes portant un écriteau : « {l’attouchement est méprisable. Nous ne le pardonnons pas !} » a été lancée.

La police espère ainsi faire chuter le nombre de cas enregistrés (708 cas recensés, sur les 6 premiers mois de l’année).

[Source : BBC News/Doctissimo->http://news.doctissimo.fr/la-police-japonaise-part-a-la-chasse-aux-tripoteurs-du-metro_article5776.html]