Lors de la Commission du budget de la Chambre des conseillers mercredi 20 février, le Premier Ministre japonais Shinzo Abe, a déclaré qu’aucune date précise pour le remblai du district de Henoko, permettant la relocalisation de la base américaine Futenma, n’a été pour le moment décidée.

Base militaire américaine Futenma. Credit photo : Sanata
Base militaire américaine Futenma. Credit photo : Sanata

Au cours de la Commission, le Premier Ministre a déclaré que « à l’heure actuelle, aucune décision n’a été prise pour définir une date concrète à cette demande [de remblai] ». « De même que, nous n’avons aucune intention d’aborder le sujet lors de la conférence au sommet entre les États-Unis et le Japon qui se tiendra vendredi 22 à Washington » précisa-t-il.

Au cœur du problème se trouve la base militaire américaine Futenma située dans la ville Ginowan de la préfecture d’Okinawa et le déploiement des premiers avions à décollage vertical Ospreys en octobre 2012, malgré les manifestations d’opposition des habitants. Située au cœur de la ville, la base de Futenma engendre diverses nuisances à la population locale qui s’est dite inquiète sur la fiabilité des appareils après la chute d’un Ospreys en avril 2012 au Maroc tuant deux militaires américains.

Dès 2011, un projet de construction d’un site alternatif dans le district de Henoko à Nago, pour la relocalisation de la base de Futenma était mise en œuvre avec l’appui du président américain, Barak Obama. Malgré diverses conférences et réunions entre les deux parties, aucune mesure concrète n’a pu être prise. « La situation politique locale à Nago s’est montrée d’avantage contre une relocalisation de la base dans le district de Henoko » a expliqué le maire de la ville, Susumu Inamine.

En réponse à cette déclaration du Premier Ministre japonais, la population locale regroupant  même des parlementaires du Parti Libérale Démocrate (LDP) au pouvoir, ont exprimé leur opposition. La secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, avait exprimé le désir de voir « évoluer la question de la relocalisation de la base de Futenma » lors d’une conférence entre les ministres des Affaires étrangères japonais et américains le mois dernier.

Quentin Guyomard-Sources: Asahi shinbun, Yomiuri shinbun, Ryukyu shinbun, Le Monde,The New York Times