Lancement du Japan Business Club Rhône-Alpes

Le 22 septembre 2008 sera lancé à Lyon le « Japan Business Club Rhône-Alpes »
Ce club fait suite à la proposition de création d’un club d’affaires japonais émis par Sumihiko SETO, Directeur Général JETRO Lyon, et Jean-Michel MOLLIER, Directeur ERAI Japon, lors du Symposium NAGAI Kafû de novembre dernier, puis sous l’impulsion de Daniel GOUFFE, Président d’ERAI, l’idée d’un club d’affaires a fait son chemin.

Objectifs
Grâce à l’étroite collaboration entretenue entre l’équipe de JETRO Lyon et celle d’ERAI, menée en local par Aymeric De MOLLERAT, la mise en place d’un service d’aide mutualisée à destination des entreprises japonaises de Rhône-Alpes est en cours de réalisation.
La création d’un club permettant aux dirigeants des sociétés japonaises de la région de se rencontrer plusieurs fois par an afin de créer une émulation au sein de la communauté industrielle japonaise de Rhône-Alpes et d’obtenir des réponses concrètes à leurs problèmes quotidiens et de permettre à ces entreprises d’être en relation directe avec les acteurs économiques et institutionnels locaux est également en phase de concrétisation.
Une première réunion est organisée le lundi 22 septembre 2008, à partir de 16h00.

Afin de réaliser ces objectifs, JETRO Lyon aura, avec l’appui d’ERAI, le soutien de l’ensemble des agences de promotion territoriale que regroupe la région Rhône-Alpes : ADERLY, AEPI, Expansion42, Conseil Général de l’Ardèche, ME de l’Ain, Conseil Général de la Drôme, AES pour la Savoie et Conseil Général & CCI de Haute-Savoie.

JETRO Lyon, accompagné d’ERAI, a déjà rencontré certains représentants de sociétés japonaises d’envergure ou représentatives de la région afin de recueillir leur opinion vis à vis de ce projet et leurs attentes en matière de soutien à l’investissement.
Des discussions très ouvertes ont pu être effectuées lors de ces visites. Globalement le projet est soutenu par les sociétés japonaises même si leurs tailles sont hétéroclites et leurs préoccupations différentes.
Elles sont convaincues que l’organisation plus régulière de rencontres informelles entre représentants japonais correspond aux attentes des sociétés japonaises et que ce réseau d’entreprises deviendra une force face à certains problèmes partagés en commun.

Source : [www.erai.org->www.erai.org]