Lancement raté pour la fusée nord-coréenne

La Corée du Nord a lancé une fusée portant un satellite, mais le projectile s’est désintégré peu de temps après le tir. La fusée a décollé depuis la côte Ouest du pays, à 7h38, et a volé pendant plus d’une minute en direction du Sud.

D’après le Ministère de la Défense japonais, le projectile a atteint une altitude d’environ 120 km avant de se désintégrer en une dizaine de morceaux

Il semble que les débris soient tombés dans la Mer Jaune, à l’Ouest de la péninsule coréenne. Les officiels affirment qu’aucune des pièces n’a atteint le territoire Japonais.

L’agence de Police Nationale et la FDMA (Fire and Disaster Management Agency) déclarent n’avoir eu aucun rapport de dommages.

Le Ministère de la Défense est en train d’analyser la trajectoire en utilisant les données fournies par l’armée américaine et celles obtenues par les destroyers Aegis de la Force d’auto-défense maritime du Japon. Deux destroyers Aegis avaient été positionnés dans la Mer de Chine aux alentours d’Okinawa, et un autre dans la Mer du Japon.

Malgré l’échec du lancement, la tentative ravive les tensions et est fermement condamnée par la communauté internationale. Pour les ministres des Affaires étrangères du G8, et le Japon entre autre, le tir est considéré comme une provocation de la part de Pyongyang et violerait les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU. La Chine, quant à elle, en appelle au calme et à la retenue.

Carine Dupuis – source : NHK World, Les Echos