Le Dreamliner retrouve le ciel japonais

Un des Boeing 787 de la compagnie All Nippon Airways (ANA) a été autorisé à transporter des passagers après 3 mois et demi d’arrêt forcé.

Le Boeing 787 "Dreamliner" ©ANA

Le Boeing 787 « Dreamliner » d’ANA

C’est entre l’aéroport de Shin-Chitose situé sur l’île d’Hokkaidô et l’aéroport d’Haneda de la ville de Tôkyô que le Dreamliner d’ANA a pu voyager, ce dimanche dernier. L’avion est arrivé à l’heure prévue et sans encombre avec 218 passagers à son bord.

En effet depuis une série de problèmes due à des incendies de batteries au Japon et aux États-Unis, la totalité de la flotte mondiale des 787, dont ceux des compagnies japonaises ANA et JAL (Japan Airlines), avait été contrainte de rester au sol en janvier 2013.

Depuis, et suite au feu vert de la FAA (administration civile de l’aviation américaine), le ministère des Transports japonais a autorisé, à la fin de mois d’avril, la reprise des vols du Dreamliner à condition que les problèmes de batteries soient résolus. Les compagnies ANA et JAL ont alors fait réparer leurs 25 avions qui ont réalisé avec succès leurs vols d’essai.

La suspension du Dreamliner a entrainé plus de 3700 annulations de vol au sein des 2 compagnies japonaises et a touché environ 170 000 passagers.

À ce jour, la cause des problèmes de batteries du Boeing 787 reste encore inconnue mais ANA et JAL affirment qu’ils y restent vigilants grâce à leurs ingénieurs qui surveillent depuis le sol le système de batteries de l’avion.

Les compagnies aériennes japonaises proposent de consulter les conditions de vol sur internet afin de regagner la confiance des passagers. La reprise des vols à grande échelle est normalement prévue pour ce samedi.

Japoninfos  – Sources :  NHK World – Atlantico