Le fumeur Japonais, espèce en voie d’extinction ?

L’augmentation des prix du tabac de plus de 30% il y a un an a porté ses fruits. Ils n’étaient  plus que 22,79 millions de Japonais à se déclarer fumeurs en août dernier.

Seuls 21,7% des adultes du Japon fument, contre 23,9% l’année dernière et 36,5% en 1995. Publiée jeudi dernier, l’étude annuelle du cigarettier Japan Tobacco, à laquelle 19 000 personnes ont répondu, ne prend cependant pas en compte la consommation des mineurs puisque la vente de cigarettes est interdite au moins de 20 ans.  Ce sont les hommes qui ont le plus dit « stop » à la clope cette année (moins 3%). Ils étaient 45,8% à fumer en 2005. Cette proportion a chuté  à 33,7% en l’espace de six ans !

Rappelons qu’au Japon, un paquet de cigarettes coute environ 400 yens (3,80 euros) et que les fumeurs ne sont pas si mal considérés. Bien que il soit interdit de s’en griller une en marchant dans la rue, dans les lieux publics ou au travail, les bars, restaurants, karaoké et autres endroits de divertissement sont, eux, encore largement fumeurs.

Le gouvernement songe actuellement à augmenter à nouveau le prix du tabac pour financer la reconstruction dans la région du Tohoku, touchée par le tsunami en début d’année. D’après le quotidien économique Nikkei, la précédente hausse avait rapporté 200 milliards de yens (1.9 milliards d’euros) à l’Etat chaque année.

Tristan Lavier, correspondant Japon-Infos à Tokyo