Le Japon lance sa première sonde d’observation sur la lune

Le Japon a lancé sa première sonde d’observation de la lune vendredi, surnommée Kaguya. Kaguya est le nom d’une princesse de conte de fée. Ce lancement est une des dernières étapes de la nouvelle course spatiale à laquelle se livrent la Chine, l’Inde et les Etats-Unis pour explorer la lune.

La sonde d’observation de la lune était transporté par une fusée qui a décollé de l’île de Tanegashima, à environ 1000 kilomètres au sud de Tokyo, à 10h31 vendredi.

La sonde Kaguya, composée d’une sonde principale de trois tonnes et de deux petits satellites annexes de 50kg chacun, est équipé de 14 instruments scientifiques et d’une caméra haute définition.

La fusée a été produite et exploitée par Mitsubishi Heavy Industries (MHI).

C’est la première fois que l’Agence Spatiale du Japon coopère avec une entreprise pour un projet de construction et de lancement d’une fusée. Cette démarche relance le Japon dans la compétition internationale de l’industrie spatiale mondiale.

Kaguya dont la sonde s’avère la plus performante, est censée représenter le programme d’exploration lunaire le plus important depuis la mission américaine Apollo en 1969, d’après l’agence de presse Kyodo News.

La sonde devra circuler dix mois dans l’espace à partir de décembre pour collecter des données liées à l’origine et à l’évolution de la Lune.

Le lancement de la sonde, initialement prévu pour le mois d’août dernier, avait été reporté à plusieurs reprises pour des raisons techniques et météorologiques.

« Kaguya s’est séparée de la fusée doucement » a déclaré le commentateur du lancement sur le site Internet de l’Agence Spatiale du Japon.

« Désormais les satellites volent par eux-mêmes. C’est la première étape et je suis très impressionné » a déclaré Tatsuaki Okada, un scientifiques impliqué dans le projet.

« Si ce programme est un succès, nous serons capable de prouver que le Japon a une véritable technologie spatiale » a déclaré Tatsuaki Okada.

L’Agence Spatiale du Japon (JAXA) a déclaré qu’elle espérait envoyer des astronautes sur la lune d’ici 2025, même si pour l’instant le Japon n’a jamais tenté d’organiser un vol spatial avec des hommes à bord.

Source : referencement-internet-web.com