Le Japon lance un satellite radar dans l’espace

Base de lancement de Tanegashima - Photo de Naritama (NARITA Masahiro)

Hier matin, le Japon a envoyé un satellite espion dans l’espace depuis sa base de lancement à Tanegashima. Initialement prévu samedi dernier, de mauvaises conditions météorologiques avaient contraint l‘Agence d’Exploration Aérospatiale Japonaise de repousser le lancement (JAXA). Depuis elle s’est félicitée du succès de l’opération. 

Bien que les caractéristiques du satellite n’aient pas été dévoilées, celui-ci serait capable de distinguer des objets d’environ un mètre de large à la surface de la Terre. Le coût de l’opération s’élève à 51,1 milliards de Yens (soit environ 500 millions d’Euros) – voire plus, selon les sources.

Le lancement de ce satellite s’insère dans le programme Information Gathering Satellite (satellite de renseignement) qui fait suite au lancement Nord-coréen d’un missile au dessus du Japon, en 1998. Les informations recherchées par ces satellites concernent surtout les préparatifs de lancement de missiles dans le voisinage du Japon.

Ce satellite, baptisé IGS-Radar 3, va rejoindre les quatre satellites encore opération. Cependant, il sera le seul satellite de type radar. Ses quatre prédécesseurs étant du type optique, ceux-ci ne pouvaient prendre des photos que de jour, et seulement par temps dégagé. Le Japon prévoit d’envoyer un autre satellite radar dans l’espace d’ici fin 2012.

Mélanie – Sources : Japantimes et Wikipédia