Les gardes-côtes japonais sont en train de déployer dans la préfecture d’Okinawa un tout nouveau modèle de patrouilleur afin de renforcer la sécurité autour des îles Senkaku, qui font l’objet d’une dispute territoriale avec la Chine. 

Le Ishigaki, patrouilleur de 1300 tonnes, sera affecté à partir du 8 octobre à la base des gardes-côtes de l’île d’Ishigaki. C’est le modèle le plus récent des navires opérés par les gardes-côtes japonais, il dispose notamment d’une piste d’atterrissage pour les hélicoptères.

La base d’Ishigaki se trouve à 170 kilomètres des îles Senkaku, qui sont contrôlées par le Japon mais revendiquées par la Chine. La base abrite actuellement deux patrouilleurs.

Les tensions entre Tokyo et Pékin ont augmenté après qu’un chalutier chinois a embouti des patrouilleurs japonais au large des îles Senkaku en septembre 2010. La présence de navires chinois de surveillance des bateaux de pêche a été constatée dans cette zone.

Selon le commandant Hisayasu Suzuki, qui dirige les gardes-côtes japonais, la présence d’un troisième patrouilleur à la base d’Ishigaki permettra de répondre plus rapidement en cas d’incident.

Article original : NHK World Service Français © 2011