Le Japon s’est trouvé un nouveau Gackt

C’est en tout cas en tant que tel qu’est présenté Makoto Koshinaka, ex-chanteur du groupe Λucifer, qui fait son retour sur le marché japonais après une carrière à succès en Thaïlande.

Les Johnny’s Junior (Tackey & Tsubasa et Arashi en tête) ne sont pas les seuls japonais à cartonner en Thaïlande : l’ex-membre du groupe Visual Kei Λucifer, Makoto Koshinaka a également réussi à s’imposer sur ce marché. Après la dissolution d’Λucifer, Makoto transformé en playboy imberbe s’est recyclé dans l’entertainment avec un permier album sorti en 2003 ainsi que diverses apparitions dans des drama, avant d’émigrer vers le marché thaï où il dispose d’une fanbase aujourd’hui conséquente.

Le 26 Septembre prochain, après 4 ans d’absence dans les bacs japonais, Makoto fera son retour avec la ferme intention de se faire un nom pour de bon auprès du public nippon (c’est plutôt mal parti si déjà on parle de lui en tant que « Gackt n°2 »). Le nouvel album de l’artiste prévu à cette date sera intitulé flair et précédé aujourd’hui-même d’un live promotionnel réservé à son fanclub, tandis que les chansons Secret Colors et BLUE MOON qui en sont tirées seront prochainement mises en vente en téléchargement.

Source : mimu-net.net