« Le Japon reste l’un des premiers partenaires du Vietnam. Il est aussi le plus important fournisseur d’aide publique pour le développement (APD) du pays, » a souligné Nguyên Minh Triêt. Le chef de l’État vietnamien a accordé le 22 novembre une interview à des correspondants japonais à Hanoi, 3 jours avant son départ pour le Japon pour une visite d’État, du 25 au 29 novembre.
Interrogé par des journalistes du quotidien Nihon Keizai Shimbum sur les perspectives de l’Accord de partenariat économique bilatéral (EPA), Nguyên Minh Triêt a affirmé que l’EPA « apportera des intérêts aux 2 pays » et « contribuera à renforcer la coopération bilatérale » dans l’économie, le commerce, l’investissement et à « donner un nouvel élan » aux relations bilatérales. Il a espéré qu’avec ce partenariat stratégique « sans cesse resserré », avec les intérêts économiques et commerciaux qu’apportera aux 2 parties l’EPA, ce dernier serait « rapidement signé ». Les négociations nippo-vietnamiennes sur cet accord, lancées en début d’année, sont dans une « phase importante ».

Concernant les APD japonaises, M. Triêt a reconnu leur « rôle important » dans le développement socio-économique du Vietnam, étant donné qu’elles ont représenté 30% du total des APD étrangères reçues par le pays.

M. Triêt a émis le souhait que les Japonais intensifiaient leur coopération avec le Vietnam dans d’autres grands projets de développement socio-économique. Il a aussi appelé les Japonais à aider le Vietnam à « régler les problèmes de communication » à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville. « Si les embouteillages dans ces 2 mégapoles ne sont pas résolus, ils auront des influences néfastes autant sur la sécurité et l’ordre publics que sur le développement général du pays », a-t-il expliqué.

Giang Ngân/CVN

PARTAGER