L’opération d’un montant avoisinant les 8 milliards de dollars australiens, serait réalisée via le brasseur Nathan Lion, filiale australienne du groupe japonais. Kirin deviendrait propriétaire de 47,5% du nouvel ensemble fusionné.

Kirin, le grand brasseur du Japon, veut poursuivre ses emplettes en Australie. Le groupe qui a lancé à marché forcée une diversification accélérée dans la zone Asie-Pacifique a annoncé aujourd’hui que sa filiale australienne Lion Nathan – dont il détient 46% du capital – étudiait la faisabilité d’une fusion avec Coca-Cola Amatil licencié du groupe Coca pour la zone Océanie et contrôlé par le géant américain à hauteur de 30%. En cas de succès, le groupe nippon détiendrait 47,5% du nouvel ensemble.

La transaction proposée pourrait atteindre quelque 8 milliards de dollars australiens, payables pour partie en cash, 4,54 milliards de dollars australiens, et pour partie en actions Lion Nathan (346 millions d’actions).

L’opération, si elle se réalise, débouchera sur la création d’un leader des boissons pour l »Australie et la Nouvelle-Zélande. Mais il signifierait surtout pour Kirin, qui souffre tout à la fois d’une désaffection des jeunes Japonais pour la bière et du vieillissement de la population nippone, une avancée notable dans son plan stratégique. Le groupe s’est en effet fixé comme objectif, pour 2015, de devenir un groupe leader sur les rayons « alimentaire » et « santé », dans la zone Asie-Océanie.

Coca-Cola Amatil précise que la proposition du brasseur australien est « incomplète et non contraignante », et qu’elle comporte un certain nombre « d’insuffisances » qui pourraient la faire échouer. « L’évaluation du prix a été faite en deçà des cours actuellement payés pour les entreprises de ce secteur en Australie et dans le monde » souligne un communiqué. Le projet de Lion Nathan a évalué l’action Coca-Cola Amatil à 10,35 dollars, soit une prime d’environ 25% sur le cours actuel du titre.

[Les Echos->http://www.lesechos.fr/info/agro/300309938.htm]

PARTAGER