Au pays du Soleil Levant, le Parti Libéral Démocrate(PLD) a dévoilé ses promesses de campagne pour les élections générales qui auront lieu le mois prochain.

Abe Shinzō
Shinzô Abe en 2007 (© Gryffindor)

Le président du PLD, Shinzô Abe, prévoit de lancer un groupe de travail gouvernemental pour s’attaquer aux problèmes économiques qui durent depuis plus d’une décennie.

Avec l’accord de la Banque du Japon, il compte obtenir une inflation de 2% pour aider la nation à surmonter la déflation et la cherté du yen.

Le groupe de travail pour la relance économique, principalement constitué de ministres du cabinet, sera divisé en deux parties: l’une pour améliorer la compétitivité industrielle et l’autre pour élaborer des stratégies économiques internationales.

Grâce à la promulgation d’une nouvelle loi, le PLD propose également d’approvisionné le secteur manufacturier, qui perd de sa compétitivité à l’internationale, avec des incitations fiscales et une assistance pour stimuler l’investissement en capital.

Abe a déclaré aux journalistes: « Sortir de la déflation ne suffira pas à résoudre tous les problèmes [concernant le Japon]. Mais si nous ne surmontons pas la déflation, nous ne pourrons parvenir à la croissance économique ».

Du côté des baisses d’impôt, le parti chercherait à parvenir à un consensus.

« Après le lancement du nouveau gouvernement, nous formulerons rapidement un  budget complémentaire pour l’année fiscale de 2012 ainsi que le budget pour la prochaine année fiscale afin de prendre, sans délai, des mesures économiques ».

Dans son projet, le PLD a également souligné qu’une réforme de l’éducation et qu’une refonte de la diplomatie étaient des points clés.

Concernant les affaires diplomatiques et la politique de sécurité, le parti prévoit d’autoriser le Japon à exercer son droit à l’autodéfense. Le PLD a annoncé qu’il réviserait la Constitution et que les forces d’autodéfense changeraient de statut pour devenir les Forces de Défense Nationale.

De plus, il continuera à s’opposer à la participation du pays aux négociations pour la création d’un partenariat transpacifique de libre-échange aussi longtemps que ces dernières auront pour but l’élimination de tous les tarifs douaniers sans exception.

Concernant le nucléaire, le PLD décidera d’ici trois ans de redémarrer ou non les centrales nucléaires de l’archipel.

Shinzô Abe a tenu à préciser à la presse que son parti ne faisait que des promesses qu’il pouvait tenir.

Caroline – sources: The Japan Times, NHK, The Daily Yomiuri