Le Segway made in Japan

Ça fait un bout de temps que Toyota explore le moyen de transport personnel. Ça a commencé en 2003 avec le PM pour continuer en 2005 avec le i-Swing et le i-Unit et l’année dernière avec le i-REAL. Voici un nouvel engin dans la série, beaucoup plus léger que les précédents mais faisant appel aux mêmes technologies, le Winglet. Engin qui rappelle considérablement le Segway, pionnier du genre.

Le modèle L, en tout cas, avec son guidon, ressemble comme deux batteries AA au bidule américain, alors que les modèles M et S sont beaucoup plus sportifs (”Regarde Maman, sans les mains !”) mais toujours basés sur le principe du deux roues auto-équilibré et piloté par le déplacement du corps.

Pour l’instant, il ne s’agit que de prototypes qui seront mis à disposition au public, à fin de test, à l’aéroport international de Nagoya et dans la station balnéaire de Laguna Gamagori puis au début de l’année prochaine au centre commercial Tressa à Yokohama.

Le but est de mettre au point un appareil commercialisable à l’horizon 2010. Pour l’instant, les prototypes en question ont une vitesse maximale de 6 km/h, une autonomie de 10 km (5 pour le plus petit, le modèle S) et un temps de recharge de 1 heure.

Tout ca c’est très bien, et l’appareil est sûrement extrêmement amusant à manier, mais ça n’est pas comme ça que les Japonais vont combattre le “Metabo” (Syndrome Métabolique), la maladie de société qui angoisse le Japon ces temps-ci et se traduit par une prise de poids conséquente de la population. A vélo !
Source :

leblogauto
Auteur :

synergy-space.com